Histoire de France racontée pour les écoliers

L’histoire est sûrement l’une des matières essentielles du primaire et du secondaire.

Faire connaître et aimer son pays, quoi de plus important en ces temps incertains ?

C’est à cette mission que s’est consacrée depuis 15 ans Gwenaëlle de Maleissye en enseignant cette matière à des élèves de primaire.

Elle publie « L’histoire de France racontée pour les écoliers », aux éditions Critérion (qui dépend de Fleurus éditions).

Je raconte l’Histoire comme on raconte des histoires.
Mon objectif est de faire vibrer les enfants.
G. de Maleissye

Histoire de France

Cette série s’adresse aux élèves de CE2, CM1 et CM2 et est composée :

lire la suite

J’peux pas, j’ai chorale !

Grande nouvelle : si, si, votre redevance télévisuelle sert à quelque chose !!

Radio France et Arte viennent de lancer une initiative à signaler : Vox, ma chorale interactive.

L’idée est de mettre en ligne des ressources destinées à permettre à apprendre à chanter aux enfants, de 3 à 18 ans. C’est bien connu : la musique, c’est bon pour le cerveau, le moral, les relations sociales…

Ce site est destiné aux enseignants, mais aussi aux parents, et même directement aux enfants.

Le maître mot :  écoutez, et imitez !

De nombreux tutoriels en vidéo, des exemples d’exercices pratiques, des partitions, des fiches pédagogiques, un parcours à découvrir…

Voici quelques liens directs :

Chanter en maternelle : https://vox.radiofrance.fr/node/91

Chanter en primaire : https://vox.radiofrance.fr/node/90

Chanter au collège : https://vox.radiofrance.fr/node/89

S’échauffer la voix : https://vox.radiofrance.fr/node/81

lire la suite

Interview de Stanislas Dehaene – Apprendre ! (avec les neurosciences)

Interview passionnante de Stanislas Dehaene, président du Conseil scientifique de l’Éducation nationale, professeur au Collège de France, qui publie un livre Apprendre !: Les talents du cerveau, le défi des machines  aux éditions Odile Jacob.

Il donne dans cet ouvrage prometteur les 13 principes à respecter dans l’apprentissage (notamment scolaire).

Et nous confirme que le cerveau humain a des compétences que l’intelligence artificielle n’a pas.

Cliquez ci-dessous pour écouter l’interview du 21 septembre 2018 sur Radio Notre Dame (de loin, à mon sens, la meilleure interview) :

Interview 21 septembre 2018 – Radio Notre Dame

Cliquez ci-dessous pour écouter l’interview le 4 septembre 2018 sur France Inter :

A lire d’urgence !

Apprendre !: Les talents du cerveau, le défi des machines

Éducation au numérique : protection des données personnelles des adolescents

La protection des données personnelles est un sujet essentiel qui doit être abordé avec les adolescents. Ils doivent avoir conscience des pièges que présente Internet, ce nouveau territoire de liberté.

Voici une petite vidéo très instructive à regarder en famille pour nourrir la discussion.

Elle aborde de nombreux points:
– protection des mots de passe,
– partage des informations sur les réseaux sociaux,
– serveurs, cloud, cookies,
– comment Google, Amazon, Facebook, Apple et les autres vous suivent,
– piratage d’adresse emails,
– protocole de sécurisation https, paiement sécurisé sur Internet, système 3D Secure,
– etc.

Vous y reconnaîtrez un des présentateurs de l’émission C’est pas sorcier (et la petite voix !).

lire la suite

Mme Ayada – nouvelle Présidente du Conseil supérieur des programmes

C’est une des bonnes surprises que nous devons au ministre Blanquer : la nomination de Madame Souâd Ayada à la tête du Conseil Supérieur des Programmes (CSP), en novembre 2017, en remplacement de Monsieur Michel Lussault (démissionnaire) qui se trouvait être très proche de l’ancienne équipe de la présidence Hollande (Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation, et Madame Florence Robine, ancienne DGESCO).

Madame Ayada est professeur, agrégée de philosophie et ancienne inspectrice générale de philosophie au sein de l’Éducation nationale.

—vidéos de l’audition de Mme Ayada à visionner ci-dessous—

[Pour se rendre compte du point de départ en 2017 : cet extrait de M. Lussault présentant le nouveau programme du collège 2016 mérite d’être vu (1 min 28 sec.) ; on y perçoit clairement sa méconnaissance de ce que connaît un élève de CM2. Comme si cet élève ne savait pas qu’il existe des matières différentes : maths, français…]

Madame Ayada a donc une lourde responsabilité et une mission très difficile à remplir :
1) assumer l’héritage de la majorité précédente
(réforme néfaste des programmes du CP à la 3e) ;
2) remodeler à la marge ces programmes quand ils sont par trop indigents (sans le dire trop fort, le ministre Blanquer s’étant engagé solennellement dès son arrivée à ne pas le faire !) ;
3) et encore proposer de nouveaux programmes pour le lycée (en partant donc des programmes du collège qui sont très faibles au regard de la transmission des savoirs et qui livreront immanquablement des lycéens avec un bien faible niveau…).

Un bon exemple de mise en pratique du « Et en même temps… » cher au Président Macron. Il est impossible de dire ce qui adviendra mais une chose est sûre : il sera difficile d’inverser une tendance au nivellement par le bas vieille de plus de 40 ans. Les premières réactions n’ont pas tardé !

Ceci étant posé, écoutons avec intérêt Madame Ayada qui s’est longuement exprimée au cours d’une audition parlementaire au Sénat le 24 janvier 2018.

Directe, déterminée, les idées claires, elle répond sans détour aux questions que lui posent les parlementaires.
lire la suite

Conseil scientifique de l’éducation nationale

Conseil scientifique de l’Éducation Nationale – Collège : quid de la réforme des programmes validés sous le ministère Vallaud-Belkacem ? – Lycée : APB est mort, vive Parcoursup ! – Réforme de la maternelle

Revue d’actualité – Janvier 2018

Ce début d’année 2018 est riche en pistes de réformes. Voici quelques nouveautés à connaître.

Conseil scientifique de l’Éducation Nationale

Le 11 janvier 2018, les membres du conseil scientifique de l’Éducation Nationale ont été annoncés officiellement.

On retrouve dans cette liste environ un tiers de neuroscientifiques et des profils venus d’horizon très variés.

conseil-scientifique-EN

Ne nous y trompons pas : il s’agit d’un exercice éminemment politique au cours duquel il s’agissait de déminer les polémiques et les procès d’intention menés par certains syndicats professionnels et autres militants  « experts de l’éducation » qui ont fait leur temps (avec le succès que l’on connaît…).

La question fondamentale reste celle-ci : de quoi tout cela accouchera-t-il ?
lire la suite

Neurosciences : l’avenir de l’école ?

Neurosciences, sciences cognitives, métacognition : les découvertes scientifiques récentes commencent à être intégrées dans le monde de l’éducation. Trop lentement certes, mais il se passe quand même quelque chose de notable, de significatif même.

Cela permettra-t-il de remonter le niveau ? On peut raisonnablement le penser. Encore faudrait-il laisser la liberté aux enseignants de mettre en place de nouvelles façons de faire, de changer de posture pédagogique selon le terme consacré. De plus, il faudrait accompagner ce mouvement par une formation continue des professeurs.

Tout serait parfait si cela ne remettait pas en question l’héritage de l’école Meirieu, célèbre inspirateur des réformes majeures de l’Éducation nationale depuis une trentaine d’années.

D’où une ligne de fracture qui apparaît nettement : les neurosciences se font snober (voire sont dénigrées) par tous les gardiens des réformes récentes, celles qui conduisent chaque année 40% des élèves vers un échec scolaire total ou  un niveau médiocre.

lire la suite

Phobie scolaire : le devoir de savoir

Phobie scolaire : quand un enfant, assez souvent bon élève, ne PEUT plus aller à l’école. Quelles sont les raisons de ce blocage ? Quelles sont les solutions ? Comment faire face à cette situation de détresse familiale quand une phobie scolaire se déclare ?

On estime que 2 à 5% des enfants (plutôt des adolescents) sont concernés par la phobie scolaire !

Pascal Praud n’est pas seulement un « pro » du football, supporter du FC Nantes, mais aussi un excellent journaliste, perspicace et taquin.

Il propose en cette rentrée 2017 une émission passionnante sur la phobie scolaire.

Pascal Praud reçoit notamment Luc Mathis, président de l’Association Phobie Scolaire, que je connais personnellement et qui fait un travail extraordinaire dans l’accompagnement des familles.

« Ce n’est pas vraiment de la phobie et ce n’est pas uniquement scolaire » Luc Mathis

lire la suite

Pourquoi mon collégien n’a plus de cours (dignes de ce nom) ?

Beaucoup de parents cherchent à comprendre pourquoi la réforme du collège, qui allège encore fortement les contenus transmis, a été voulue.

D’autres se demandent tout simplement pourquoi leur collégien n’a pas de cours, pas de leçons à apprendre mais surtout des recherches à faire sur Google (Wikipedia en fait !) pour son prochain exposé.

Une partie de la réponse se trouve sûrement dans les explications données par Madame Florence Robine, directrice générale de l’enseignement scolaire (DGESCO), ancienne rectrice de l’Académie de Créteil, normalienne et agrégée de sciences physiques, ancienne inspectrice générale de l’Éducation Nationale.

(Note ajoutée après la rédaction de cet article : Madame Florence Robine a été nommée rectrice de la région académique Grand Est, rectrice de l’académie de Nancy-Metz en juillet 2017. Depuis août 2017, le nouveau DGESCO est Monsieur Jean-Marc Huart.)

Elle est en charge de la conception et de la mise en œuvre des réformes des programmes et de la pédagogie du CP à la 3ème (septembre 2016).

Si vous avez des enfants scolarisés, vous DEVEZ écouter les extraits ci-dessous ; depuis 2014, c’est Madame Robine qui a la haute main sur ce que vos enfants apprennent (ou pas) à l’école. A vous de juger !

lire la suite

Fini le Bulletin de notes ! Place au Bilan de fin de période

Les grandes manœuvres continuent depuis septembre 2016 avec les réformes du cycle 2 (CP-CE1-CE2), du cycle 3 (CM1-CM2-6e) et du cycle 4 (5e-4e-3e) : peut-être avez-vous été confrontés aux « bilans de fin de période » pour vos enfants, où les notes sont parfois absentes, qui remplacent les « bulletins de notes ».

Ces réformes, de façon discrète mais bien réelle, permettent et encouragent une évaluation qualitative des compétences, au détriment des notes. Vous pourrez donc retrouver des évaluations du type « Non atteint », « Partiellement atteint », « Atteint », « Dépassé » au collège.

lire la suite